Un petit pas pour le Sénat un grand pas pour l’agrivoltaïsme.

Suite à la PPR, réalisée par Jean François LONGEOT, des décisions ont été prises concernant l’agrivoltaïsme en France. Les sénateurs sont tous d’accord pour dire qu’il est important de donner une définition claire à ce qu’est l’agrivoltaïsme. Dans les grandes lignes, ce terme désigne un outil qui aide une exploitation agricole à améliorer ses rendements en utilisant des panneaux photovoltaïque. L’agriculture est un métier vieillissant, à qui il faut redonner espoir d’avenir. En effet, le métier d’agriculteur et très peu rémunéré vis à vis du travail accompli ; il est donc difficile pour eux de résister aux propositions des développeurs, qui est parfois 20 fois supérieurs à leur salaire. Pour remédier à ce phénomène, les sénateurs proposent de revoir les conditions d’aide de la PAC (politique agricole commune) afin de dissuader les agriculteurs de céder leurs terres en abandonnant totalement leur exploitation. Ils proposent d’élargir les aides de la PAC à tout agriculteur se servant du photovoltaïque pour améliorer le rendement du terrain, en faisant de l’activité agricole l’activité principale. Pour éviter tout débordement l’assemblé souhaite mettre en place des règlementations, ce qui permettra de limiter l’ampleur des energiculteurs au détriment des agriculteurs. 

voir la vidéo à partir de minute 19:23:50 : 

http://videos.senat.fr/video.2683524_61d43f5fde858.seance-publique-du-4-janvier-2022-apres-midi?timecode=18460000