Nikola kochendoerfer – Cornell University, animal science departmentlexie hain – agrivoltaic solutions llcmichael l. thonney – Cornell university, animal science department

Nous nous sommes intéressés au bilan de David R. Atkinson Center de la Cornell University  qui s’est penché sur la cohabitation entre élevage ovin et photovoltaïque. Le centre ayant récemment mis en place des sites de production photovoltaïque sur ses terres les moins fertiles, il a cherché à analyser les difficultés ainsi que les bénéfices économiques et agricoles d’une gestion en pâturage tournant par des ovins comparés à un entretien mécanique traditionnel.

Le document fait donc le bilan économique, agricole et social d’une saison de pâturage (Mai à Novembre), réalisée en rotation sur 4 paddocks sur un site photovoltaïque. 

Et la conclusion est plutôt positive de manière générale, les brebis sortent de la saison en bonne santé et en très bon état corporel, en ayant consommé une herbe de bonne qualité. Les analyses économiques par rapport à une gestion classique mécanique du site montrent surtout que cette gestion est beaucoup moins onéreuse, nécessitant 2,5 fois moins d’heures de travail pour l’entretien, qui est tout aussi satisfaisant.

Cependant l’étude se concentre essentiellement sur les avantages de l’éco-pâturage pour le site photovoltaïque, et se contente de vérifier qu’il n’y a pas d’influences négatives sur les brebis qui pourraient rendre cette pratique obsolète. L’analyse laisse donc un peu de côté la partie agricole et les avantages que peuvent lui apporter cette cohabitation. 

Nous pouvons donc tirer assez peu d’informations de ce document pour l’agrivoltaïsme. Il nous permet cependant de confirmer qu’il existe bien un besoin et une pertinence de l’élevage dans le PV et qu’il faut en retour que le PV apporte un avantage à l’élevage. Il apparaît donc aujourd’hui nécessaire de créer un cadre à l’APV, pour que celui-ci puisse profiter à tous, et surtout offrir de manière équitable la maîtrise du projet pour l’agriculteur.

Article réalisé par Lucile NIEF.